Sorti en 2000 sur Dreamcast, il s'agit d'un jeu de rôle mettant en scène un mercenaire sans grande ambition, se retrouvant plongé dans un complot le conduisant à une mission pour sauver le monde.

Graphismes : 15/20
Ce jeu n'est pas le plus joli de la Dreamcast, mais ses graphismes très orientés dessin animé sont néanmoins mignions. Les décors sont soignés, bien qu'ils se répètent un peu trop.
L'animation est bonne dans l'ensemble, et la caméra dynamique fait son effet aussi.
Le rendu des combats est très bon, et les effets visuels sont de bonne facture.
Les cinématiques sont rares mais assez bonnes, et certaines se déclenchent en plein combat, pour certaines attaques, qui impressionnent.

Scénario : 16/20
L'intrigue est bonne avec de nombreux rebondissements. Les rapports entre les personnages évolue, passant de parfaits inconnus à amis.
Le coté religieux est très présent, même plus que dans Final Fantasy X, et la notion de lumière et ténèbres fait partie intégrante du scénario.
L'absence de traduction française peut être un frein mais pour les anglophones pas de soucis !

Système de jeu : 19/20
Les personnages gagnent de l'expérience lors des combats et gagnent des niveaux. Sur ce point c'est assez classique. Mais en plus de l'argent et différents objets obtenus dans les combats on gagne aussi des "Special Coins" et "Magic Coins" permettant d'apprendre des attaques spéciales et des magies. Par ailleurs les personnages disposent de MP et SP servant justement à utiliser ces capacités.
Le système de combat est une référence pour les RPG tour par tour, gérant à la fois le temps d'attente, d'incantation, le déplacement et bien entendu la position des personnages. On a affaire à des combats très tactiques, et à ce jour il s'agit d'un des systèmes de combat les mieux pensés.
Un option de combat automatique existe mais celà enlève du plaisir de jeu...
Pour le reste rien de spécial, on achète l'équipement avec l'argent ou on les trouve dans des coffres. Les sauvegardes ne sont font qu'aux points de sauvegarde (les augerbes en font partie) et on peut régénérer l'équipe par leur biais.

Psychologie des personnages : 16/20
Les différents personnages sont dotés d'un charisme certain, ont un caractère marqué, et évoluant au fur et à mesure de l'histoire. Seul Ryudo a le droit à un background plus étoffé, mais ce n'est pas le plus important. Les protagonistes sont attachants et aucun n'est agaçant, pas comme Tidus de Final Fantasy X !


Ryudo
Personnage principal de l'histoire, il s'agit d'un Geohound, à savoir un mercenaire ayant pour réputation de n'attacher d'importance qu'à eux même et au pognon, totalement indifférents à ce ressentent leurs clients. Il n'était pas ravi de travailler pour Granas, les religieux n'étant pas son truc. Alors qu'il doit escorter Elena pour une cérémonie destinée à emprisonner le mal et est amené à la secourir, et veiller sur elle. Il se retrouve bien malgré lui mêlé à une mission de sauvetage du monde.
Son coté égoïste évolue et il se rapproche de ses compagnons au fur et à mesure que l'histoire progresse. Sa haine envers son frère Melfice aura aussi un impact sur son évolution.
Elena est une choriste de l'Eglise de Granas. Elle est missionnée pour une cérémonie ayant pour bus d'emprisonner le mal, mais la cérémonie est un fiasco. Le mal est libéré, toutes ses consoeurs sont tuées, et une part du démon Valmar se retrouve en elle. Depuis elle dispose d'un alter ego maléfique, dont elle n'a pas le contrôle.
Elle en apprendra beaucoup sur Granas et son leader Zera. Elle a une confiance aveugle en l'Eglise et se méfie du Ryudo. A mesure que l'aventure se déroule le rapport de force s'inverse, à grand coup de désillusions.

Elena

Millenia
Elle apparaît suite à l'échec de la cérémonie, alors que Elena dort. On découvre assez vite que c'est l'alter ego maléfique de Elena, et partage le même corps, qu'elle emprunte. Elle est née des ailes de Valmar. Malgré son allure hautaine elle n'est pas si maléfique que ça, elle chouchoute Roan et tombe amoureuse de Ryudo.
Elle apparaît que lors de certains évènements, le plus souvent avant un combat de boss. Ces aptitudes liées à Valmar sont dévastatrices. Sa mission étant de réunir les différentes parties de Valmar pour le ramener à la vie, au détriment de la vie de leur porteur. Mais à un moment donné elle devra faire un choix...
Roan est le prince d'un pays et il en deviendra le roi. Il est sensible à la cause de nos héros et leur viendra en aide autant qu'il le peut. Il s'attache vite à ses compagnons et n'est pas hautain malgré son rang. Très courageux, il n'hésitera pas à risquer sa vie.
Roan

Mareg
Cet homme-bête rencontre l'équipe alors qu'il recherche Melfice, le frère de Ryudo, et l'attaque le prenant pour lui. Reconnaissant son erreur ils vont s'allier pour le retrouver et vaincre ce dernier. C'est alors qu'il aide le groupe afin de mettre fin à Valmar.
Il s'agit d'un cyborg conçu pour affronter les opposants à Valmar. Suite à un combat contre nos héros elle est sauvée par Mareg puis décide de se joindre à eux.
De part son statut de machine elle comprend difficilement les émotions humaines et progressivement y parviendra.

Tio

Musique : 18/20
Les musiques sont superbes et savent bien retranscrir l'ambiance. Situations de panique, de légèreté, de calme, de tristesse. On est plongé dans le jeu.
Les thèmes de combat sont bons et pas lassants, c'est un bon point.
Les bruitages sont corrects sans être parfaits, et les voix anglaises sont surjouées pour être vraiment convaincantes. Cependant on n'a pas souvent à les entendre donc on ne s'en plaindra pas.

Durée de vie : 16/20
Le jeu est linéaire mais assez long, il vous faudra pas mal d'heure pour en faire le tour.

Conclusion : 17/20
Certainement un des meilleurs jeu de la Dreamcast, surtout grâce à son système de combat exceptionnel. Ses différents portages (PS2, PC, Steam) ne vous permet pas d'avoir d'excuse !

Des combats vraiment excellents Des graphismes mignions Les cinématiques en plein combat ça claque !