Sorti en 1988 sur Nes, il s'agit du second épisode de la série, mais qui ne fait en aucun cas suite au premier épisode.
Suite au succès du premier épisode, il fallait rester sur la lancée et améliorer le concept.


Graphismes : 14/20
Bien que ce jeu propose de petites améliorations notamment sur les portraits des personnages l'ensemble n'a pas vraiment progressé.
Le jeu reste donc correct sans être exceptionnel.
L'animation a un peu évolué dans les combats, même si ça reste minimaliste. Cette fois-ci nous avons enfin nos personnages et les ennemis sur un même écran, c'est quand même mieux comme ça.

Scénario : 16/20
Contrairement à Final Fantasy premier du nom on a cette fois affaire à un véritable scénario, se présentant comme une quête du désespoir, pour renverser un empereur voulant mettre le monde à feu et à sang.
On récupère des indices en interrogeant les gens et ainsi faire des plans pour contrecarrer les actions de l'empire.
Le scénario se retrouve centré sur les personnages, chacun ayant un rôle et un tempérament qui lui est propre.

Système de jeu : 15/20
Le système de jeu est très différent du premier épisode. C'est l'acharnement qui fonctionne. Pas de niveau ici : on gagne des HP max et de la défense en encaissant des attaques, des MP max et de la magie en lançant des sorts, de la force en attaquant et ainsi de suite. Mais rien n'est si facile, car même si se frapper soi-même est une méthode efficace, si on gagne d'un côté on perd de l'autre. Non pas qu'on doive faire un choix mais si on n'utilise pas assez un domaine on fini par perdre des points. Il est donc important de ne jamais laisser de côté quoique ce soit.
Les sorts de magie s'achètent en boutique et peuvent être appris par n'importe quel personnage. Certains ont des prédispositions pour un domaine ou un autre mais tout le monde peut tout apprendre. Chaque sort commence au niveau 1 et demande 1 MP, et plus on utilise un sort plus on gagne en compétence dans ce sort, qui montera de niveau, devenant ainsi plus puissant mais plus gourmant en MP (niveau 1=1MP, niveau 5=5MP).
Pour le scénario certains personnages nous apprennent des mots que l'on peut utiliser auprès d'autres personnages afin de faire avancer l'histoire, celà donne un coté enquête au scénario, qui est du plus bel effet.

Psychologie des personnages : 17/20
Comme je l'ai dit plus haut, le scénario fait la part belle aux personnages, qui ont chacun leur histoire, caractère et évolution à mesure que l'histoire avance.

Firion
Personnage principal, c'est un jeune orphelin qui a été adopté par les parents de Maria et Léon. Il les considère comme ses frères et soeurs. Suite à l'attaque de Fynn il veut rejoindre la rébellion afin de mettre fin au joug de l'empire.
Petite soeur de Léon, elle est déterminée à le retrouver quand ce dernier est porté disparu suite à l'attaque de Fynn. Elle suit donc Firion et Gus dans leur quête.
Maria

Gus
Gus est un ami d'enfance de Firion, Maria et Léon. Il n'est pas très intelligent et celà se ressent dans sa façon de parler. Il compensera par sa force physique, et restera fidèle au groupe tout du long.
Grand frère de Maria, il disparaît lors de l'attaque de Fynn. Il devient chevalier noir et est le bras droit de l'empereur. Lors de la défaite de l'empereur il veut prendre sa place, mais quand l'empereur revient des enfers il décide de se retourner contre lui, et rejoint l'équipe pour la bataille finale. Il gardera toujours une part sombre en lui.
Léon

Minwu
Minwu est un mage qui appartient à la rébellion. C'est un des bras droit de la princesse et il donnera tout pour faire tomber l'empire.
Moine de la ville de Salamander il rejoint l'équipe après que vous ayez libéré sa fille, il restera un moment avec vous, son traineau vous sera utile.
Josef

Gordon
Gordon est le prince de Kashuan. Il a fui lors de l'attaque de l'empire, laissant son frère Scott derrière lui. Il en aura longtemps honte mais finira par se reprendre en main, combattant un temps aux côtés de l'équipe et assumant son rang aux côtés de la princesse.
Leila est une pirate qui a tenté d'arnaquer le groupe, elle décidera finalement de les aider, car elle a tout de même un bon fond.
Leila

Gareth
Il rejoindra votre groupe car il recherche la même chose que vous, à savoir le tome de magie Ultima. C'est un puissant chevalier Dragon et sa force vous sera d'une grande aide.

Musique : 15/20
Certaines mélodies sont vraiment magnifiques et d'autres sont passables. Mais dans l'ensemble c'est très bon. Dommage que la musique de combat soit une des plus mauvaises du jeu, mais on pardonnera cela car il y en a bien d'autres pour relever le niveau.

Durée de vie : 16/20
Le jeu n'est peut-être pas si long que ça côté scénario mais la difficulté oblige à ne pas néliger la montée en compétence, ce qui promet de longues heures de jeu, car si vous voulez tout avoir à fond, que ce soit en statistiques et en rangs de sorts ce sera particulièrement long.

Conclusion : 16/20
Bien que son système de jeu atypique ne plaira pas à tout le monde c'est un excellent jeu qui mérite le détour. Pour info le remake Game Boy Advance offre un jeu plus facile avec des stats qui ne peuvent plus diminuer si on ne les utilise pas, ce qui ôte la frustration du système de jeu assez hardcore de la version originale.
Le finir est assez ardu mais le scénario en vaut la peine.

Un ennemi aussi laid que costaud ! La phase d'exploration ressemble à s'y méprendre au premier Final Fantasy... Le premier combat est synonyme de raclée !