Sorti en 1995 sur Megadrive, il s'agit de la seconde simulation de tennis mettant en scène le célèbre Pete Sampras.

Graphismes : 13/20
Les décors sont corrects bien que minimalistes, le public est animé, les ramasseurs de balle et les juges de lignes sont présents et font leur taf. Même le public est animé. Donc côté animation ça fait vraiment tennis.
Les joueurs en revanche sont assez laids, mais sont également bien animés.

Jouabilité : 6/20
C'est hélas le gros point noir du jeu. Les déplacements ne sont pas très réalistes, on peut sprinter d'un coté et changer de direction instantanément sans temps mort. Dans la réalité on se vautre direct si on ne prend pas appui...
Le dosage de la force est compliqué, cela dépend de la pression sur la direction (haut ou bas selon notre coté du court), donc on met souvent la balle dehors.
La profondeur est moyennement gérée et parfois on manque la balle (ou on rentre carrément dedans) car il est difficile d'apprécier les distances. Le tout demande un bon moment d'adaptation.
Les directions de frappe sont aussi sensibles que la force, donc prudence.
Le jeu propose des coups plats, des lob, faire un plongeon pour choper une balle trop loin (et c'est super dur à réaliser, sauf pour l'ordi). Les balles à effet demandent de combiner des touches, ce qui n'est absolument pas intuitif, donc on délaisse souvent cette option.

Système de jeu : 14/20
Pas grand chose à dire là dessus. La discipline est respectée et toutes les règles le sont.
Le seul défaut dans le gameplay est que si vous collez le filet, que vous prenez la balle dans la tronche, et que celle-ci repasse le filet vous perdrez quand même le point alors que vous avez bien remis la balle. Dans ce jeu si la balle touche un joueur autrement que via la raquette le point est perdu. Dommage...
Côté réalisme on y est mais le plus gros soucis vient de l'équilibrage. Il n'y en a simplement pas. On retrouve 8 joueurs, dont le numéro 1 Pete Sampras, qui par ailleurs est le seul joueur réel, les autres sont inventés. Chaque personne a son classement qui détermine son niveau. Mais la différence entre eux est bien trop importante, que ce soit quand on les joue ou quand on les affronte. Le numéro 8 Richard Potter est à la fois mou en déplacement et en frappe, mais en plus son IA est à chier, alors que Sampras est carrément invincible.
Malgré ses bons côtés l'équilibrage ruine le mode solo.
Petit bonus avec une cartouche disposant de deux ports manette en plus, si vous êtes fan de doubles !

Musique : 16/20
La musique des menus est bof mais ça n'a pas d'importance, seule l'ambiance sonore des matchs importe, et de ce coté tout va bien.
Les bruitages sont corrects, l'annonce du score est claire, le public est actif entre les échanges, avec de temps un temps un supporter qui brise le sacro-saint silence...
Les voix des joueurs sont assez mauvaises, mais pas inaudibles non plus. D'ailleurs seule un moitié des joueurs a des voix, les autres (dont Sampras) restent silencieux. D'un autre côté les voix sont repompées sur le premier épisode, donc pas d'effort là dessus.

Durée de vie : 15/20
Les différents modes de jeu permettent de varier les plaisirs, et soyons clair, le mode World Tour est totalement infaisable à cause d'une IA totalement cheatée. Passer le troisième niveau c'est déjà extrèmement difficile et le dernier (que j'ai essayé via un cheat code) est complètement infaisable, j'arrive à peine à marquer un point sur des dizaines d'échanges (je sais que je suis mauvais mais quand même...).

Conclusion : 12/20
Un jeu de tennis moyen, assez fun en mode deux joueurs, tant qu'on essaie de jouer avec des personnages équitables (pas plus de deux classements d'écart).
En mode un joueur ce jeu est frustrant car infaisable dès qu'on affronte des joueurs à un classement plus élevé.
A réserver aux fans de tennis un peu masochistes.


Un écran de jeu bien lisible. Plusieurs surfaces de jeu possibles. Une IA à bas niveau vraiement consternante...